écrit par Yasmine El Mernissi

On entend tous parler d’écologie depuis notre enfance. Chaque jour, on se voit bombardés d’infos assez dramatiques sur le climat, sur la planète en général.
Et puis il y a toi, l’adolescent qui habite à Tanger et étudie au lycée Regnault.
Toi qui a bien conscience de ce que le monde est en train de vivre ; toi qui, peut-être, angoisse à ce sujet ; ou toi qui, finalement, n’en a pas grand-chose à faire. Car il y a plus important dans la vie, n’est-ce pas ? L’école, les études, peut-être ? C’est à toi que s’adresse cet article.

Tu te dis sûrement : « Mais qu’est-ce que je peux bien faire, moi ? À mon échelle ? J’ai déjà mes problèmes, ma vie à gérer, et puis, ça va, ça ne peut pas être aussi grave que ça ». Mais si justement, c’est aussi urgent que ça ! Le monde se meurt et ce n’est sûrement pas cet article qui te l’apprend. Mais attend, loin de là l’envie de t’inquiéter, au contraire. Des erreurs ont été commises, certes, et ce qui est fait est fait. Mais notre génération peut encore tout changer. Et par notre génération, je veux dire des personnes comme toi et moi. Car on oublie trop vite que n’importe qui peut changer les choses, n’importe qui. Même toi, qui lit ces lignes, tu peux avoir un impact énorme. Tu te dis peut-être : « Mais oui, j’entends ça partout, un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité… » Eh bien, figure-toi que c’est vrai, et surtout à notre époque. Et il ne s’agit pas là d’une simple cause, il s’agit de l’enjeu le plus important de ce siècle : la survie de l’humanité.

Cette rubrique écologie a donc pour ambition, au fil des éditions, de te donner quelques clés essentielles pour avoir un impact positif sur le monde, à ton échelle et à ta façon, en te permettant par là même d’améliorer ta vie sur différents aspects.

Pour cette édition, Regnews te propose 10 Tips, c’est à dire 10 actions super simples et accessibles à tous, qui, sur le long terme, te permettront, à toi, adolescent de 11 ou de 18 ans, de changer considérablement les choses.


1) Investis dans… Une gourde !

Je sais, on ne pense pas forcément à cela, mais imagine : ne serait-ce pas plus intéressant d’acheter une gourde une bonne fois pour toute ? Une gourde que tu rempliras chaque jour et que tu garderas toujours sur toi, au lieu d’acheter quotidiennement une bouteille en plastique qui te servira quelques minutes seulement avant de finir à la poubelle. Acheter une gourde pourrait te permettre d’éviter l’achat de plus de 350 petites bouteilles en plastique par an. C’est énorme ! Imagine le nombre de plastique en moins dans l’océan si tous les élèves du lycée prenaient cette habitude (car oui, le plastique n’est pas recyclé au Maroc, et à l’échelle mondiale, la grande majorité du plastique finit dans les océans) Trouve une gourde sympa, pratique et qui te plaît.

2) Évite les emballages inutiles

En supermarché ou dans un magasin, évite d’acheter les produits suremballés ou contenus dans des emballages inutiles, comme les fruits emballés dans du plastique ou les biscuits emballés dans des paquets individuels.

Et bien sûr, l’idéal est d’apporter ton propre sac pour faire tes courses. Ces petits gestes anodins ont un véritable impact sur le long terme.

3) Acheter de saison

Je sais que ce n’est sûrement pas toi qui fais les courses chez toi, mais tu peux participer à ta manière. Tous les 3 mois, renseigne-toi sur les fruits et légumes de la saison (sur internet) et propose à tes parents de les privilégier en faisant les courses. En plus d’être plus frais, ils seront meilleurs au goût car il y a moins de chances qu’ils aient été importés et ainsi, ils n’auront sûrement pas été transportés pendant des jours en camions avant d’arriver dans ton marché.

4) Réduis ta consommation d’électricité

Quand tu quittes une pièce, prend cette habitude d’éteindre la lumière (Eh non, ce n’est pas évident pour tout le monde). Tu peux aussi prendre soin de ne pas laisser tes appareils (téléphones, ordinateurs) en veille, mais de les éteindre quand tu n’en as plus besoin. Ce que tu peux aussi faire, c’est débrancher les chargeurs d’appareils. En effet, un chargeur de téléphone branché, même s’il n’est pas en train de charger un appareil, continue de consommer inutilement de l’électricité.

5) Prends conscience de ce que tu consommes

Tout achat à son impact. Privilégie d’avantage les produits naturels et évite les aliments surtransformés qui sont souvent aussi suremballés.
Renseigne-toi sur les marques qui ont le pire impact sur la planète et évite-les au maximum. En tant que consommateur, tu as ce pouvoir. Cela fera plaisir aussi bien à ton corps qu’à la planète, et tu en ressentiras très vite les effets (positifs, bien sûr).

6) Trie tes e-mails

Supprime tes e-mails, ceux que tu as déjà lus, et désabonne-toi des pubs et des spams. On a tendance à oublier la pollution numérique – elle est pourtant considérable. En effet, l’envoi d’un e-mail émet en moyenne 10 g de CO2, et davantage encore si l’email contient une photo ou un document pdf. Quand l’e-mail reste dans la boîte mail (ce qui est le cas de 90 % des e-mails qu’on reçoit, en moyenne) cela continue de polluer, année après année. Pense donc à prendre un moment pour te désabonner des newsletters, supprimer tes e-mails anciens et/ou inutiles, et prendre cette habitude de toujours supprimer un e-mail lu (dont tu n’as plus besoin). Ce sont ces petites habitudes qui ont un grand impact sur l’environnement.

7) Remplace le jetable par le réutilisable

Il y a certains objets que l’on utilise au quotidien et qui sont à usage unique. Ils sont donc utilisés en quelque secondes et finissent dans la poubelle. Tu peux remplacer ces objets par des objets réutilisables. Cela sera, d’une part, écologique, et d’autre part, totalement économique.

  • Tu peux remplacer les serviettes jetables de cuisine par des serviettes en tissu lavables.
  • Tu peux refuser les couverts en plastique et emporter tes propres couverts avec toi lorsque que tu déjeunes dehors.

8) Limite au maximum ton gaspillage alimentaire

  • Cela ne se sait peut-être pas, mais le gaspillage alimentaire est un véritable fléau au Maroc. En effet, notre beau pays est l’un de ceux qui gaspillent le plus de nourriture. Selon un rapport de la FAO paru en 2015, un foyer marocain gaspille en moyenne l’équivalent d’un tiers de son budget alimentaire. De ton côté, tu peux agir et encourager ton entourage à agir avec toi.
  • Beaucoup ont tendance à jeter automatiquement les fruits et les légumes qui ne sont pas « parfaits », sous le prétexte qu’ils seraient mauvais. Grosse erreur ! Tu peux manger les fruits et les légumes qui présentent de petits défauts. Cela n’enlève rien à leur goût et à leur qualité.
  • Si tu es chez toi, sers-toi à table en fonction de ton appétit, afin de finir ton assiette et de ne rien avoir à jeter. Si tu manges au restaurant et que tu n’as plus faim, demande à ce que ton plat soit préparé pour être emporté et donne-le à une personne dans le besoin. Cela fera un heureux et évitera un gaspillage inutile.


9) Réduis ta consommation de viande.

Eh oui… La deuxième industrie la plus polluante du monde (qui rejette le plus de CO2) est l’industrie de l’élevage. Ce n’est pas un sujet dont on parle souvent, notamment à cause des lobbys de la viande et des produits laitiers, mais ne pas manger de viande est certainement l’acte le plus écologique qui puisse être entrepris personnellement. Si tu es un gros amateur de viande, ce que tu peux faire dans un premier temps, c’est de te renseigner sur cette industrie pour te faire ton propre avis puis de réduire progressivement ta consommation, avec l’avis de ton médecin bien sûr. La prochaine rubrique écologie sera en partie dédiée à cela.

10) Utilise Ecosia.

Tu connais Ecosia ? C’est un moteur de recherche (comme Google) qui reverse 80 % de ses bénéfices à la reforestation partout dans le monde. Les gains obtenus permettent de planter des arbres dans de nombreux pays. Le fait de l’utiliser au quotidien est une super façon d’avoir de l’impact sans efforts et sans même s’en rendre compte. Utilise-le pour tes recherches, pour tes cours, pour regarder des vidéos, etc. De la même manière que tu utilises Google, par exemple. Pour cela, il suffit de télécharger l’application Ecosia. C’est tout simple !

Et voilà ! Ces quelques conseils peuvent être appliqués dès aujourd’hui, alors ne sous-estime pas ton impact personnel : ose changer les choses !

La terre est notre unique maison. Sans elle, tous nos projets les plus fous, nos priorités les plus importantes ne sauraient être. Ne l’oublions pas.

« Actuellement, l’homme mène une guerre contre la nature. S’il gagne, il est perdu. »
Hubert Reeves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *