Chers lectrices et lecteurs, dans le cadre de l’E.M.C avec Madame Benmessaoud, nous avons présenté un exposé sur la solidarité en ligne, et nous nous sommes dit qu’il serait intéressant de partager toutes les informations que nous avions avec vous. Ouzane Rayane Adam, Bastour Malak et Boulaich Jihanne, élèves de 1ère C.

Mais tout d’abord, avant de commencer, une question toute simple se pose : qu’est-ce que la solidarité ? La solidarité est un devoir social, ou une obligation réciproque d’aide et d’assistance ou de collaboration gracieuse, qui existe entre les personnes d’un groupe ou d’une communauté du fait du lien qui les unit. La solidarité au sein d’une société s’exprime en particulier envers les plus pauvres, ou envers les groupes ou les personnes vulnérables, à court, moyen ou long terme, à échelle locale ou plus large (coopération décentralisée, solidarité internationale). Elle peut prendre la forme d’une aide pécuniaire, d’un soutien moral, ou d’une aide en nature (nourriture, accueil de réfugiés, etc.).

La solidarité est fondée majoritairement sur 2 principes : les raisons humaines et les motifs spirituels. Une autre question que l’on pourrait se poser serait : quelles sont les formes de solidarité ? Eh bien, il n’y a pas moins de 3 formes de solidarité. La solidarité publique concerne, par exemple, les impôts, la solidarité liée à l’exercice d’un emploi, la retraire ou même les indemnités de chômage. La solidarité privée fait référence aux dons, aux associations caritatives, comme par exemple les Restos du cœur ; ce genre de solidarité est généralement humanitaire. Et pour finir, il y a la solidarité au quotidien, celle qui existe par exemple entre voisins, quand on se rend des services ; dans ce genre de solidarité, l’argent n’est pas obligatoire.

Et la solidarité en ligne, dans tout ça ? Eh bien, cette dernière s’inscrit en quelque sorte dans la solidarité privée. Internet est un support parfait pour les associations caritatives. Parce que, grâce à la technologie, des dons peuvent être faits tout simplement par Internet, en recourant à certaines institutions intermédiaires, comme Paypal par exemple. Ou même, certaines associations permettent sur le site de gagner de l’argent si un utilisateur regarde une pub. Le Web a permis la création de concepts très innovants qui n’étaient pas envisageables auparavant, ce qui a complètement modifié le monde de la solidarité et la manière même de faire un don à une association.

Sur Internet, il y a même des moteurs de recherche gratuits dans lesquels les recherches effectuées permettent de verser des dons à des associations contre le réchauffement climatique. Même les réseaux sociaux, d’une manière ou d’une autre, peuvent influencer des personnes à être solidaires. Prenons l’exemple de célébrités qui, avec leurs réseaux sociaux, encourageraient les gens – ou plus précisément leurs fans – à faire des dons ou à participer d’une manière ou d’une autre à une association. Prenons l’exemple d’une chanteuse mondialement connue comme Katy Perry, qui est ambassadrice de l’association UNICEF, une association qui lutte pour les droits de l’enfant. Eh bien, elle poste souvent sur ses réseaux sociaux des campagnes de photos d’enfants dans le besoin, des liens vers des cagnottes en ligne. Un fan de cette chanteuse, en voyant son idole partager ce genre de publications et inciter les gens à faire des dons, en fera de même.  C’est dans ce genre de situation que nous voyons que les réseaux sociaux n’ont pas que des inconvénients, et que les célébrités très influentes utilisent les réseaux sociaux pour la bonne cause.

Nous avons pris l’exemple de Katy Perry, mais ce n’est pas la seule. David Beckam, Emma Watson, tant de célébrités utilisent leurs réseaux sociaux pour la bonne cause. Maintenant, nous allons parler des dons en ligne. L’apparition du don en ligne a permis une réactivité nouvelle. Il est devenu beaucoup plus simple et rapide de récolter de l’argent pour une cause sociale ou environnementale urgente. Le dernier exemple en date est le séisme de Haïti du 12 janvier 2010. Les sommes reçues sur le Web représentaient alors plus de la moitié du total de l’argent reçu par de grandes associations telles que la Fondation de France, la Croix-Rouge française, ou encore le Secours catholique. Le don en ligne apparaît comme une version simplifiée du don traditionnel. Le don peut se faire de chez soi, prend moins de temps, et il est instantané, donc souvent plus efficace. Mais le plus grand bouleversement qu’a engendré l’arrivée du Web dans le monde solidaire est la gratuité des soutiens. En effet, de nombreux concepts ont été imaginés pour permettre à chacun, sans modifier ses habitudes, de générer des dons gratuitement. Par exemple, comme nous l’avons dit plus tôt, les moteurs de recherche et le visionnage de publicités.

En 2001, le montant des dons en ligne dans le monde était de 1 milliard de dollars. Il a atteint 18 milliards en 2007. C’est aux États-Unis que les dons en ligne sont les plus importants : ils ont atteint 10 milliards en 2007. Les Français font de plus en plus de dons en ligne. En effet, le nombre de dons en ligne a plus que doublé en deux ans (entre 2006 et 2008) et les montants collectés ont augmenté de 98 %. Le don moyen fait en ligne est presque trois fois plus élevé que le don moyen par chèque, et même si les deux ont tendance à diminuer, le don en ligne diminue moins fortement.

Même pour la lutte contre le harcèlement, les réseaux sociaux peuvent s’avérer utiles. En effet, certains sites d’associations, comme e-Enfance, permettent aux victimes de harcèlement ou de cyberharcèlement d’envoyer des messages anonymement, et ces derniers bénéficient d’aide de la part de professionnels pour résoudre leur problème, en plus de numéros de téléphone spécialisés dans ce domaine.

Merci à tous pour votre attention. Nous espérons que vous en avez appris un peu plus sur la solidarité en ligne. Pour conclure, je dirais que malgré tous les inconvénients que présentent les réseaux sociaux et, d’une manière générale, Internet, il y a quand même des avantages. Alors gardons espoir et souhaitons que grâce à toute cette solidarité, certains problèmes dans notre monde seront résolus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *