1/ 1minute2regnault, qu’est-ce que c’est ?

À moins de vivre dans une grotte, vous avez certainement entendu ce fameux mot, celui qui est sur les bouches de tous les élèves depuis quelques semaines déjà : 1minute2regnault.

Mais qu’est-ce que cela signifie ? 

Eh bien, chers professeurs, membres de l’administration et (sacrilège) élèves confus, Regnews est encore là pour vous éclairer sur le sujet. 

1minute2regnault est un concours de rap et de chant inspiré du fameux concours 1minute2rap, en France, qui a pour ambition de faire connaître des jeunes rappeurs chaque mois et de leur permettre d’acquérir une notoriété par le biais d’Instagram (le compte a aujourd’hui 720 000 abonnés). Dans ce concours, des vidéos « freestyle » des participants sont postées et tout le monde peut voter pour celle(s) qu’il préfère en « likant » le freestyle. À ces votes sont ajoutés les votes de juges (généralement des rappeurs connus) pour déterminer un grand gagnant.

Il y a quelques mois, des élèves du lycée Descartes à Rabat ont décidé de reprendre ce concept et de l’adapter pour les élèves de leur école, avec à la clé l’enregistrement d’un morceau dans un studio reconnu. Cette initiative s’est avérée être un succès total puisque le compte 1minute2descartes a à présent près de 12 000 abonnés, ce qui est énorme lorsque l’on sait que ce lycée regroupe à peu près 3 000 élèves. 

Après Descartes, cette vague s’est propagée dans tous les établissements français du Maroc et c’est avec enthousiasme que Regnault joue le jeu. Pour l’instant, 10 participants ont montré leur talent devant la caméra, pour notre plus grand plaisir. Pour la suite, les participants allant en finale seront qualifiés par des likes alors n’hésitez pas à aller faire un tour sur Instagram à @1minute2regnault et votez pour vos freestyles préférés. 

2/ L’action « Tous chercheurs, toutes chercheuses » au lycée Regnault :

Ici, au lycée Regnault, au niveau parascolaire, on trouve de tout : des futurs comédiens, des « ambassadeurs en herbe », des sportifs amateurs et, bien évidemment, des amoureux de science et de recherche. Ces derniers ont, depuis le début de l’année scolaire, un refuge où étancher leur soif de mathématiques : l’action « Tous chercheurs », que M. Gomari a eu l’idée d’ouvrir ici, à Tanger. Dans cette activité qui est tout sauf conventionnelle, peu de lycéens (7 pour être précis) ont l’occasion d’explorer de nouvelles manières de faire des mathématiques, de résoudre des problèmes et de réfléchir. Que cela soit à l’aide de logiciels de programmation en langage python ou tout simplement de tête avec un stylo, pas une seule personne ne sort de chaque séance sans avoir appris quelque chose. Ce qui est vraiment intéressant dans cette activité, c’est à quel point les élèves sont responsabilisés. Bien-sûr, ils sont encadrés par M. Gomari qui les guide, mais ils ont par ailleurs une totale autonomie quant à la manière dont ils vont approcher un problème ou réaliser un projet, ce qui les encourage à prendre des initiatives et à réfléchir par eux-mêmes. 

Mais quel est l’ultime but de cette action ?

Leur but est avant tout d’apprendre et d’élargir leurs horizons scientifiques et, dans cette optique, ils comptent recevoir en juin prochain un professeur d’université et maître de conférences spécialisé dans la théorie des nombres. Lors de cette rencontre, ils auront l’occasion de lui montrer le fruit du travail qu’ils auront réalisé au cours de l’année et lui-même leur délivrera une mini-conférence sur les mathématiques. 

Nous encourageons fortement les lycéens ou futurs lycéens aimant les mathématiques et comptant prendre cette discipline en enseignement de spécialité à participer à cette initiative dans les années qui viennent, puisqu’elle prépare très bien les élèves, non seulement à la spécialité Mathématiques, mais aussi au grand oral de terminale. Vous ne le regretterez pas !

3/ Et si nous rendions le lycée plus écoresponsable ?

Le papier est l’une des matières les plus simples à recycler. Cela lui permet d’avoir une nouvelle vie : redevenir du papier, du carton ou des matériaux d’isolation. Les entreprises et les écoles sont souvent les plus grandes consommatrices de papier mais elles le recyclent très peu. C’est pourquoi M. Failali et Mmes Garcia, Har et Molveau ont décidé de lancer le projet ECO Regnault avec les classes de 5e et de 4e, qui constituent à présent les viviers des Brigades vertes. Pour cela, ils ont fait appel à l’entreprise Greenland. Afin de soutenir cette initiative et notre planète, nous vous invitons tous à jeter vos papiers dans les boites en carton qui ont été placées dans chaque salle de l’établissement, mais ATTENTION : tous les papiers ne sont pas recyclables !

Certains détritus en papier qui contiennent des produits ne doivent pas être jetés avec les papiers recyclables. Il s’agit principalement:

  • des enveloppes kraft ou de couleur ;
  • des papiers broyés ou en petits morceaux ;
  • du papier carbone ;
  • du papier calque ;
  • du papier photo (argentique et pour imprimante) ;
  • des papiers plastifiés ;
  • du papier et carton souillé par la nourriture (nappes et serviettes en papier sales) ;
  • des mouchoirs en papier.

Après la récolte du papier, trois techniques de recyclage sont possibles :

  • mécanique : récupérer son propre papier pour le réutiliser ;
  • chimique : le traiter pour lui donner une seconde vie ;
  • thermique : le brûler pour fabriquer de l’énergie, la valorisation énergétique.

Le recyclage mécanique reste marginal, et le traitement chimique rejette du CO2 dans l’atmosphère et entraîne des déchets. Le recyclage du papier cause peu de pertes, car 100 g de papier (bien trié) = 90 g de papier neuf.

Pour recycler le papier, la technique utilisée consiste à extraire la cellulose qu’il contient. Le recyclage du papier s’organise de la manière suivante :

  • après la collecte, le papier se retrouve au centre de tri ;
  • sur place, il est broyé et dissout dans de l’eau et des adjuvants pour le réduire en paillettes ou flocons ;
  • il est trituré ;
  • l’eau le sépare d’autres composants comme le plastique ou le verre ;
  • pour récupérer ces paillettes et les débarrasser des impuretés, il faut les passer au tamis ;
  • elles subiront ensuite un traitement chimique et thermique qui retire l’encre par flottation ;
  • enfin, les flocons sont séchés et transformés en bobines de papier neuf.

Le papier recyclé peut être de couleur blanche ou coloré. Pour le blanchiment, il existe deux techniques :

  • la dissolution dans une pâte plus blanche ;
  • le blanchiment chimique : avec du peroxyde d’hydrogène.

Après cette étape de blanchiment, le papier recyclé rejoint les usines de papeterie pour être transformé en produit fini. Le papier recyclé offre de nombreux débouchés, il permet de concevoir :

  • des fibres courtes et fines : papier hygiénique et mouchoirs ;
  • du carton ondulé ;
  • du papier journal (80 % des journaux).

Faisons de notre lycée un établissement écoresponsable !

4/ La Saint-Valentin

Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux. Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour, ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion. Au lycée Regnault, comme chaque année, le Club SO a profité de cette fête pour organiser une vente de fleurs. Les élèves avaient la possibilité d’acheter une rose à 10 dh, un bouquet à 180 dh ou bien un ticket de tombola à 5 dh. Tous les profits seront versés à une association afin d’améliorer le quotidien des plus démunis.

5/ Parcoursup

La plateforme Parcoursup, qui permet de s’inscrire dans l’enseignement supérieur, a ouvert le 20 décembre. Du 22 janvier au 12 mars, les élèves de terminale pourront formuler jusqu’à 10 vœux avec l’aide de leurs professeurs principaux. Voici les dates essentielles à retenir pour ne pas rater le coche :

  • 20 décembre 2019 : ouverture du site Web Parcoursup2020. Découverte du fonctionnement du site et des critères d’examen des dossiers. Un moteur de recherche recensera les formations disponibles.
  • Du 22 janvier au 12 mars 2020 : ouverture des inscriptions. Création du dossier et sélection des formations souhaitées. Le candidat peut formuler jusqu’à 10 vœux avec des possibilités de sous-vœux selon les formations.
  • 12 mars : dernier jour pour enregistrer ses vœux.
  • 2 avril : fin de la phase d’inscription. Dernier jour pour finaliser son dossier avec les documents demandés par les formations, et pour confirmer tous ses vœux.
  • À partir du 19 mai : début de la phase principale d’admission. Le candidat reçoit au fur et à mesure les premières propositions d’admission et doit obligatoirement y répondre dans un délai imparti.
  • Mi-juin : suspension de la procédure pendant les épreuves du baccalauréat.
  • Du 29 juin au 1er juillet : point d’étape. Si le candidat a des vœux pour lesquels il est en attente, il doit préciser ceux qu’il conserve.
  • Début juillet : résultats du baccalauréat et inscription administrative auprès de l’établissement d’enseignement supérieur choisi.
  • 17 juillet : fin de la phase principale. Dernier jour pour accepter une proposition d’admission.
  • Fin juin au 11 septembre : phase complémentaire. Possibilité de formuler jusqu’à 10 nouveaux vœux dans les formations qui disposent encore de places disponibles.

Bonne chance à tous nos terminales !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *