Est-ce que toi aussi tu t’es déjà surpris un jour à t’intéresser à l’exposé d’un camarade sur un sujet qui ne t’attire pas du tout habituellement ? Eh bien, l’une des raisons qui t’a fait aimer cet exposé et ce sujet est certainement l’assurance de la personne qui le présentait. En effet, une personne pleine d’assurance et sûre d’elle donne forcément plus envie de l’écouter et est plus susceptible de rendre intéressant un sujet méconnu.

Si toi aussi tu cherches comment atteindre ce niveau de confiance en soi à l’oral, l’article qui suit est fait pour toi. Voici quelques conseils pour entraîner ton art oratoire et rendre un exposé plus accrocheur et captivant.


Préparation

Ton sujet

Commence par choisir un thème qui te plaît ; ce sera ainsi plus facile pour toi de faire tes recherches. Tu seras également plus concerné et donc plus intéressant quand tu en parleras devant la classe. Si tu n’as pas eu le choix du sujet, essaye de t’y intéresser au maximum et surtout de bien le cerner.

Les recherches

Comme tous tes professeurs te l’ont sûrement déjà dit : évite Wikipédia : même s’il regorge d’informations, celles-ci peuvent être fausses.

Cependant, ne bannis pas Wikipédia, prends seulement du recul par rapport aux informations que tu y recueilleras (ce conseil vaut pour tous les sites, d’ailleurs).

Complète toujours avec d’autres sites ; multiplie au maximum tes sources pour avoir une information la plus complète possible.

Prends le temps de lire sur ton sujet pendant tes recherches pour vraiment le connaître et savoir répondre sans problème aux questions annexes que le professeur pourrait te poser.

Petit conseil : si ton exposé est dans une autre langue (anglais ou arabe), fais tes recherches directement dans cette langue plutôt que de chercher en français et de traduire après : cela t’aidera à mieux cerner le vocabulaire.

Le texte

Rédige ton texte toi-même, cela t’évitera d’avoir de longues phrases compliquées ou des mots trop savants que tu ne connais pas (et que le professeur pourrait te demander d’expliquer).

En principe, ton texte est un outil pour toi. N’hésite pas à y ajouter des notes et des repères pour t’aider, ou à sauter régulièrement des lignes pour le rendre plus aéré et compréhensible pour toi.

Dans l’idéal, je te conseillerais de ne pas faire de texte et de prendre seulement des notes (bien aérée), mais pour cela, tu dois connaître ton sujet sur le bout des doigts et avoir une idée claire de ce que tu vas dire.

Un support visuel

Même si le professeur ne l’a pas demandé, pense à faire un support visuel, papier si tu es de l’ancienne école, ou PowerPoint. Cela ajoutera une touche d’originalité à ton exposé.

Ne mets que les éléments importants, n’écris surtout pas tout ton texte dessus.

Tu peux également penser à prendre une souris sans fil (par exemple) avec toi qui va te permettre de contrôler le PowerPoint à distance, sans avoir besoin de rester à côté de l’ordinateur ou de demander à un camarade de cliquer pour toi.

Pour rendre l’exposé plus vivant, tu peux mettre sur le PowerPoint des phrase clefs que tu vas dire et cliquer pour les faire apparaître au moment où tu les prononces.

Petit conseil : ajoute sur ton support des petits éléments que tu ne vas pas dire, mais que les gens pourront lire eux-mêmes pendant que tu parles, comme des petits post-scriptum.

Entraîne-toi

Avant ton passage, essaye de t’entraîner seul à maîtriser ton PowerPoint en parlant et également à parler/lire le plus naturellement possible. Essaye de raconter ton exposé au lieu de simplement donner des informations. Tu peux aussi t’entraîner devant ton miroir. Et pense à ta diction, c’est très important.

Présentation

Relax

Essaye de ne pas paniquer avant ton passage, c’est du mauvais stress. Dans tous les cas, tu vas passer, alors prends ce temps pour repenser à ce que tu vas dire, analyser les présentations des autres et surtout écouter les conseils que le professeur va donner pour penser à les appliquer quand ce sera ton tour.

À toi de jouer !

Ça y est, c’est le moment : tu es devant la classe et tu n’as plus qu’à tout faire comme pendant ton entraînement. Tiens-toi droit devant la classe. Tu peux également marcher de long en large sur l’estrade pour ne pas rester statique. Ne laisse pas le stress monter et concentre-toi sur ce que tu dis.

Si tu flanches, appuies-toi sur tes notes et sur ton support visuel.

Pense à ta prononciation, ne mâche pas tes mots et parle bien fort !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *